Quoi lire sous le soleil

Affiché 5 août 2021 par Agence Rinaldi dans Vie d'agence

Vous vous demandez quoi lire sous le soleil (ou à l’ombre) ? Ne cherchez pas plus loin – notre équipe vous recommande 15 livres, tous genres confondus!

1. Le Parfum, Patrick Süskind

« Au XVIIIe siècle naît Jean-Baptiste Grenouille. Enfant abandonné, difforme et rejeté, condamné à effectuer les tâches que les autres refusent, il possède un don unique : il perçoit toutes les odeurs du monde, celles que nul autre ne peut sentir, pas même les animaux. »

2. Journal d’un corps, Daniel Pennac

« De l’âge de 12 ans à sa mort à 87 ans en 2010, le narrateur a tenu le journal de son corps afin d’en observer les innombrables surprises qui surviennent d’un bout à l’autre de la vie.»

3. Calypso, David Sedaris (livre en anglais)

« If you’ve ever laughed your way through David Sedaris’s cheerfully misanthropic stories, you might think you know what you’re getting with Calypso. You’d be wrong. When he buys a beach house on the Carolina coast, Sedaris envisions long, relaxing vacations spent playing board games and lounging in the sun with those he loves most. And life at the Sea Section, as he names the vacation home, is exactly as idyllic as he imagined, except for one tiny, vexing realization: it’s impossible to take a vacation from yourself… »

4. La petite et le vieux, Marie-Renée Lavoie

« Hélène, une enfant de huit ans issue d’une famille aimante, se lie d’amitié avec Roger, un retraité solitaire. Tous deux habitent un quartier populaire de Québec dans les années 1980, qui contraste fortement avec le milieu aristocratique français de la fin du XVIIIe siècle où évolue Lady Oscar, l’héroïne du dessin animé préféré d’Hélène. »

5. Ne coupez jamais la poire en deux, Chris Voss, Tahl Raz

« En s’appuyant sur son expérience professionnelle de négociateur au FBI, Chris Voss propose un ensemble de principes, de tactiques et de stratégies émotionnelles et communicationnelles pour sortir vainqueur d’une négociation avec un son banquier, son patron ou encore ses enfants. »

6. La Dame du manoir de Wildfell Hall, Anne Brontë

« L’arrivée de Mrs Helen Graham, nouvelle occupante du manoir délabré de Wildfell Hall, alimente les rumeurs chez les villageois. Qui donc est cette mystérieuse artiste qui se dit veuve et vit seule avec son jeune fils ? Quel inconvenant secret cache-t-elle ? La moins loquace n’est pas Eliza Millward, sa rivale dans le coeur de Gilbert Markham, jeune cultivateur prospère. Mais la famille de celui-ci désapprouve leur union. Lui-même commence à douter d’Helen, dont le voisin semble si jalousement veiller sur elle…Un drame est désormais inévitable. Il décidera Helen à confier à Gilbert le journal intime où l’histoire de sa vie est consignée. »

7. Les demoiselles, Anne-Gaëlle Huon

« En 1923, un groupe de jeunes filles arrive à Mauléon, capitale de l’espadrille au Pays basque. Parmi ces couturières, appelées les hirondelles, il y a Rosa et sa soeur Alma. Rosa est bouleversée par sa rencontre avec les Demoiselles, des femmes libres et mystérieuses, qui ont choisi de suivre leur propre voie. »

8. Le Vieil Homme et la Mer, Ernest Hemingway

« Santiago, pêcheur cubain très pauvre, n’a de liens qu’avec l’enfant qui pêche avec lui. Il n’a rien pris depuis quatre-vingt quatre jours et les parents de Manolin ne veulent plus que ce dernier l’accompagne. Le vieil homme part donc seul. Au large, un énorme marlin mord à l’hameçon. Mais, après trois jours de lutte, les requins ne lui laissent que la tête et l’arête. »

9. Troupe 52, Nick Cutter

« Chaque automne, c’est une tradition aussi réconfortante qu’une histoire à faire peur au coin du feu : le chef scout Tim Riggs emmène sa troupe camper sur une île coupée du monde. Mais cette année, la peur sera bien réelle. Lorsqu’un homme traqué, affamé et pâle comme la mort accoste à la faveur de la nuit, une étrange épidémie s’abat sur l’île. Débute ainsi pour les membres du petit groupe une lutte pour survivre aux éléments, à l’infection et à leurs démons.Haletant, brutal, volontairement excessif, Troupe 52 ne ménage pas les effets pour nourrir nos pires craintes. Nick Cutter, double maléfique de Craig Davidson (De rouille et d’os), dissèque la noirceur infinie des hommes dans un huis clos où l’appétit et la paranoïa mènent un bal dément. Car la faim justifie ici tous les moyens. »

10. La trajectoire des confettis, Marie-Ève Thuot

« 2015 – Un barman montréalais ayant fait voeu de chasteté s’intéresse malgré lui à une cliente qui s’appelle tantôt Oscara, tantôt Fanny ou Cléopâtre.1999 – Sous la pluie de bonbons d’une piñata, un adolescent tombe amoureux de sa tante.1899 – Au nord des États-Unis, dans un village reculé, un pasteur récite à ses fidèles des passages salaces de la Bible.2027 – Trois jeunes femmes se moquent en secret du gourou de leur groupe extinctionniste. Quelque chose ne colle pas, n’a jamais collé dans le rapport entre sexe, amour et procréation. Des générations de person­nages, coincés par les normes sociales, testent tour à tour les limites de la décence. Mais entre le tabou et l’acceptable, la frontière n’est pas aussi claire qu’on aimerait le croire. Pas plus qu’entre la vérité et le mensonge… « 

11. At Home, Bill Bryson (livre en anglais)

Bill Bryson and his family live in a Victorian parsonage in a part of England where nothing of any great significance has happened since the Romans decamped. Yet one day, he began to consider how very little he knew about the ordinary things of life as found in that comfortable home. To remedy this, he formed the idea of journeying about his house from room to room to « write a history of the world without leaving home. » The bathroom provides the occasion for a history of hygiene; the bedroom, sex, death, and sleep; the kitchen, nutrition and the spice trade; and so on, as Bryson shows how each has figured in the evolution of private life. Whatever happens in the world, he demonstrates, ends up in our house, in the paint and the pipes and the pillows and every item of furniture. »

12. Hey Whipple,Squeeze This, Luke Sullivan, Sam Bennett (livre en anglais)

« This classic (and very irreverent) bestselling guide to creating great advertising, Hey Whipple, Squeeze This, has inspired a generation of ad students, copywriters, and young creatives to make their mark in the industry. Students today need new guidance to ply their craft in the digital world and this updated fifth edition explains how to bring brand stories online, in addition to traditional media like television, radio, print, and outdoor. Now in seven languages and used in colleges worldwide, Whipple will help sharpen your writing chops, unleash your creativity, and raise the level of your work whether
you’re new to the business or a practicing professional. »

13. Quelqu’un d’autre, Tonino Benacquista

« Qui n’a jamais eu envie de devenir  » quelqu’un d’autre  » ? Celui que l’on a toujours voulu être ? Celui qui n’aurait pas abandonné, en cours de route, ses rêves et ses désirs ? Un soir, dans un bar, deux inconnus se lancent un pari. Ils se donnent trois ans, pas un jour de plus, pour devenir cet  » autre « . Mais on ne devient pas quelqu’un d’autre impunément. On risque, pour le pire et le meilleur, de se trouver soi-même. Un chassé-croisé palpitant qui conjugue humour et suspense. « 

14. En attendant Bojangles, Olivier Bourdeaut

« Un petit garçon a pour parents un couple fantasque. Un jour, les excentricités de sa mère dépassant les limites, son père décide de l’envoyer dans une clinique psychiatrique, avant de se raviser et de la kidnapper pour la cacher et la protéger. Prix du roman des étudiants France Culture-Télérama 2016, Grand prix RTL-Lire 2016, prix roman France Télévisions 2016, prix Emmanuel Roblès 2016. »

15. Le plongeur, Stéphane Larue

« Nous sommes à Montréal au début de l’hiver 2002. Le narrateur n’a pas vingt ans. Il aime Clive Barker et Lovecraft, le métal, les comic books et les romans de science-fiction des années soixante et soixante-dix que lui prête son père. Étudiant en graphisme, il dessine depuis toujours et veut devenir bédéiste et illustrateur, comme ses idoles Moebius et Tibor Csernus. Mais depuis des mois, il évite ses amis, ment, s’endette, aspiré dans une spirale qui menace d’engouffrer sa vie entière : c’est un joueur. Il joue aux loteries vidéo et tout son argent y passe, de même que celui qu’il emprunte à sa copine Marie-Lou et à son cousin Malik. L’hiver installé, il se retrouve à bout de ressources, sans appartement.

Il devient plongeur au restaurant La Trattoria, projeté dans un rush dès le premier soir. Le cuisinier qui l’accueille et lui donne son training accéléré, c’est Bébert, ogre infatigable au bagou de rappeur, encore jeune à vingt-cinq ans mais qui a travaillé partout, déjà usé par l’alcool et le speed. Pendant un mois et demi, ils enchaîneront ensemble les shifts de soir et les doubles, et Bébert tiendra auprès du plongeur le rôle de mentor malgré lui et de flamboyant Virgile de la nuit. On découvre ainsi le train survolté d’un restaurant à l’approche des fêtes et sa galerie mouvante de personnages, propriétaire, chef, sous-chefs, cuisiniers, maîtres d’hôtel, serveuses, busboys et suiteurs. »