L’essor du Fast Food Twitter

Affiché 30 septembre 2021 par Audrey Legris dans Actualité

L’essor du Fast Food Twitter, l’un des phénomènes les plus étranges du Web. Je m’explique…

Commençons tout d’abord par définir quelques termes pertinents, avec l’aide d’Urban Dictionary, traduits de l’anglais.

Beef (ou bœuf en français) : Ce terme s’emploie lorsque deux ou plusieurs personnes sont en très mauvais termes, ce qui arrive bien souvent et à la vue de tous sur le merveilleux World Wide Web.

Clapback : En gros, il s’agit de répondre rapidement et vivement aux critiques ou commentaires, de manière moqueuse et pleine d’attitude. On peut traduire ceci par « frapper de retour ».

Roast : Ici, on réprimande quelqu’un en faisant des blagues narquoises sur sa personne.

Maintenant que c’est réglé, qu’est-ce que Fast Food Twitter, exactement ? Bien ce sont de grandes entreprises de restauration rapide qui viennent en masse sur la populaire plateforme sociale, la réclamant comme leur propre territoire de marketing. Ces entreprises, comme Wendy’s, McDonald et Taco Bell, ont trouvé leur créneau et y prospèrent. On peut attribuer leur succès au fait qu’elles sont devenues des personnalités médiatiques plutôt que des marques.

Elles y sont parvenues en initiant du beef virtuel, en répondant à divers tweets avec des « clapbacks épiques » et en roastant tous leurs rivaux. Elles miroitent le comportement de leur public cible, qui est – oui, vous l’avez deviné – les jeunes.

Regardons quelques exemples.

Bien qu’amusantes, ces interactions me mettent parfois mal à l’aise, car elles semblent être le produit soigneusement conçu d’une avidité commerciale. Sarah Z exprime avec brio ce sentiment dans sa vidéo intitulée The Late Capitalism of Fast Food Twitter :

« De manière générale, je pense qu’il est juste de dire que tout changement culturel qui rend plus difficile pour les gens de critiquer les actions des grandes entreprises n’est probablement pas génial. Mais pourquoi la personnification de ces entreprises en tant qu’individus cool faisant partie de votre vie est-elle particulièrement nulle ? Eh bien, d’une part, nous savons déjà que ce genre de publicité permet aux consommateurs d’attribuer des personnalités distinctes à ces entreprises. Et nous savons que cela signifie qu’elles sont alors moins considérées comme des entités massives et puissantes composées de milliers de personnes, et plus comme un seul individu sensible. »

Et c’est là que réside le problème : ce phénomène se double d’un voile qui détourne l’attention des problèmes éthiques plus importants en matière de restauration rapide. Oui, Wendy’s a dit quelque chose de cocasse sur Twitter, mais cela ne change rien à la façon dont l’entreprise profite de la pauvreté des ouvriers agricoles.

Comme toujours, nous devons pratiquer la pensée critique et faire nos recherches. En tant qu’agence de publicité, il nous incombe d’aider nos clients à naviguer sur les réseaux sociaux tout en préservant leur authenticité et l’essence de leur marque. Twitter, Instagram et autres demeurent des outils très précieux à long terme, s’ils sont utilisés à bon escient.