L’empathie : une des plus grandes alliées du succès.

Affiché 5 août 2021 par Agence Rinaldi dans Textes d'experts

Le sujet est fortement abordé depuis quelques années, et il mérite certainement toute l’attention qui lui est conférée. Du point de vue personnel comme professionnel, il s’agit d’un atout parfois sous-estimé qui, lorsque bien utilisé, rapproche, connecte et génère de la croissance.

Dans mon cas, l’empathie m’a autant permis de bâtir le premier skate park de ma ville à 13 ans que de me hisser à la tête d’organisations prestigieuses.

Je vous propose donc quelques réflexions et pistes pour favoriser la croissance de votre entreprise.

Créer de la croissance en affaires grâce à l’empathie.

Dans un contexte B2B, savoir écouter, comprendre et interpréter les aspirations d’une entreprise permet grandement de cibler des objectifs et d’enchaîner des tactiques.

Poser les bonnes questions, c’est l’approche classique. Bien saisir les réponses est d’autant plus important. Cela peut faire toute la différence entre un projet qui réussit et un échec.

En plus de bien comprendre les objectifs d’affaires, ceux qui saisissent les motivations de leur interlocuteur gagnent une longueur d’avance. Aider cette personne à atteindre ses objectifs personnels est un levier. Et créer des situations « Win-Win-Win » (entreprise, individuel, tierce partie), c’est clairement plus intéressant dans l’ensemble, et assurément plus probant pour établir une relation à long terme.

Les mêmes bases s’appliquent aussi en B2C.

Pour garder un client heureux et fidèle, il est indispensable de comprendre ses besoins, ainsi que de savoir comment il vit l’expérience de marque et l’expérience d’achat. Mais surtout, il faut savoir ce à quoi il aspire en achetant le produit ou le service. J’aborderai ce sujet dans un autre texte.

Une empathie sincère en contexte d’affaires permet de faire rayonner la quasi-totalité des gens impliqués dans l’écosystème de transaction. L’entreprise qui offre, le client qui consomme, l’agence qui soutient et les gens impliqués sont tous gagnants.

Faites-en votre vecteur de marque employeur.

De toutes les équipes de ressources humaines que j’ai connues, celles qui étaient formées de bons observateurs, et surtout, de gens très à l’écoute, sont celles qui ont eu la meilleure capacité de rétention et d’ajustement. Un talent fort utile par les temps actuels, où le défi de recrutement et de rétention s’avère de taille dans plusieurs milieux d’affaires.

Chaque personne qui compose nos organisations a son chemin distinct et ses raisons d’être comme elle est; nous avons tous une histoire riche. Apprendre à lire et s’intéresser à l’histoire des autres permet une meilleure connexion, mais surtout une bonne compréhension des réactions et des situations.

En embauchant des gens qui démontrent clairement une dose d’empathie, on en fait les leaders de demain, et les organisations s’en tireront gagnantes. Avec leurs capacités de résolution de problème nettement supérieures, ces gens sont capables de lire les défis que les mots n’ont pas su exprimer.

Leadership et empathie.

La vie professionnelle est souvent rapide et nous avons peu de temps pour agir. Deux points bonis à ceux qui font le maximum pour éviter de critiquer, de juger et de condamner. Ceux qui ont appris à voir les choses du point de vue de l’autre gagnent grandement en vision, soit en solidifiant et validant leurs opinions déjà existantes, ou alors en y apportant un angle différent.

En sachant lire la motivation des autres, les entreprises gagnent en engagement, et elles peuvent aligner les objectifs personnels avec les leurs. Ces buts individuels, s’ils sont bien compris, peuvent s’avérer un moteur phénoménal et faire croître votre entreprise.

Dans tous les cas, être réellement intéressé par les autres, leur cheminement et leurs aspirations, donne un net avantage en tant que leader, et ce, pour le bien de tous.

2 oreilles et 1 bouche.

Faites le test, écoutez deux fois plus que vous ne parlez. Un simple ratio. Ceux qui me connaissent savent que j’aime m’exprimer.  Eh bien, j’écoute deux fois plus.

Essayez de voir comment vous pouvez vous aussi inclure l’empathie dans votre quotidien.

Bâtissons sur l’écoute.

Sébastien Cassagnes | Vice-président