La guerre est déclarée entre Apple et Facebook

Affiché 3 juin 2021 par Agence Rinaldi dans Textes d'experts

Début avril 2021, Apple lance une mise à jour iOS 14.5 et y intègre une nouvelle fonctionnalité, AppTrackingTransparency. Cette nouvelle option permet aux utilisateurs de :

  • Mieux maîtriser la confidentialité de leurs données
  • Choisir de partager leurs données avec leurs différentes applications.

Elle prend la forme d’un framework vous demandant votre permission avant de partager vos données personnelles avec les applications utilisées. Vous pouvez donner ou non votre consentement pour le suivi de vos données. À première vue, cette nouvelle semble réjouissante pour les utilisateurs. Avoir le pouvoir de communiquer ou non ses données personnelles est un pas en avant pour le contrôle de ces derrières ainsi que pour le respect de la vie privée. Mais en réalité, cette nouveauté a un impact direct sur la performance des algorithmes, sur le contenu personnalisé, sur vos campagnes numériques et sur l’investissement média de vos entreprises.

Comment ?

Dans le cas de Facebook, le contenu personnalisé et les publicités numériques reposent sur les données partagées par l’utilisateur. L’algorithme prend en compte vos données personnelles pour vous proposer du contenu adapté, susceptible de vous plaire. Plus l’algorithme intègre de données, plus il sera performant.

Les publications sponsorisées, elles, sont proposées à des groupes d’utilisateurs répondant à des critères prédéfinis. Ces critères prennent la forme de données démographiques et géographiques, mais aussi de données relatives aux intérêts ou aux différents comportements sur un site ou une application.

Ces données sont essentielles pour une optimisation des campagnes et pour assurer leur performance.

Elles permettent :

  • Un ciblage pertinent des audiences
  • Le reciblage
  • Un suivi des conversions
  • Une analyse des résultats complets.

En donnant le choix aux utilisateurs iOS de ne pas partager leurs données, Apple fait perdre une partie importante des données nécessaires aux bons ciblages des campagnes Facebook. À noter que 53 % des Canadiens utilisent l’écosystème iOS*. De quoi bouleverser l’efficacité et la pertinence des campagnes publicitaires de Facebook.

Dans cet article, nous parlons du cas des campagnes Facebook, mais cette mise à jour a une incidence sur de nombreuses applications comme Twitter, Pinterest, TikTok, Snapchat, etc.

Pourquoi ce choix de la part d’Apple ?

Contrairement à ce qu’affirme Tim Cook, le directeur général d’Apple, ce n’est pas seulement pour protéger les données des utilisateurs. Les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) se livrent une guerre depuis des mois autour des données utilisateurs.

Si vous voulez en savoir plus sur cette guerre de la donnée, nous abordions un sujet complémentaire sur la future disparition des témoins (cookies) juste ici :  Un monde sans cookies.

Les GAFAM ont un modèle d’affaires commun qui repose sur les données de leurs utilisateurs. L’entreprise ayant le plus de données utilisateurs générera le plus de profit. Alors, autant pénaliser ses concurrents via la suspension partielle des données auxquelles ils ont accès. En d’autres mots, Apple, qui détient encore toutes les données de ses utilisateurs, empêche les applications faisant partie de son écosystème de récolter librement leurs propres données.

Quelles sont les mesures à mettre en place ?

Pour éviter de perdre les données suffisantes aux campagnes publicitaires, Facebook conseille de réaliser plusieurs configurations, dont :

  • Une vérification du nom de domaine
  • La réduction du nombre d’évènements sur les sites Web (au nombre de huit, maximum).
  • La mise en place d’UTM
  • La configuration des règles automatiques
  • La mise en place de conversion de l’interface API.

Ces nouvelles configurations plus techniques vont permettre de perdre le moins de données possible, principalement sur les sites Web.

Et après ?

Il est désormais important de prendre en compte les limites de chaque média. Chaque média sera maître de sa donnée. C’est alors à vous, en tant qu’annonceur (avec le soutien de votre agence préférée) de faire les bons choix et de commencer à récolter votre propre donnée.

La privatisation des données vous oblige à adapter vos stratégies numériques :

Diversification du mix média

Après avoir effectué l’ensemble de ces nouvelles configurations, il va falloir diversifier les sources de trafic à chaque étape du parcours d’achat : médias sociaux, contenu natif, campagnes publicitaires sur les réseaux de recherche, campagnes de programmatique, et ainsi de suite.

Le défi pour parfaire votre stratégie d’acquisition numérique est de définir l’ensemble des médias pertinents en face de chaque étape de votre parcours d’achat, en ayant conscience des avantages et inconvénients de chaque média.

Développement de votre propre donnée

Connaître vos clients et pouvoir les atteindre sont deux des plus forts avantages concurrentiels que vous pouvez avoir. Si ce n’est pas déjà le cas, il est vivement conseillé de créer votre propre base de données contenant les informations de vos clients, de vos prospects ou de vos partenaires.

Récolter votre donnée vous permettra d’établir des profils types de vos clients. Vous pourrez alors développer des campagnes personnalisées adaptées à chacun de vos segments. Plus votre campagne sera personnalisée et bien ciblée, plus elle sera performante et plus vous générerez du profit. C’est ça, la force des données !

Source : https://gs.statcounter.com/os-market-share/mobile/canada