Il était une fois, les superstitions

Affiché 16 octobre 2020 par Agence Rinaldi dans Il était une fois

Il était une fois, toc toc toc. Je ne crains pas les chats noirs. Je peux marcher sous une échelle sans problème. Mais je dois toujours – j’insiste, toujours – toucher du bois pour éviter quelconque malchance. « Toc toc toc » résonne sur tout pauvre meuble de bois placé sur mon chemin. Voici ma logique : ce rituel empêche une pensée ou une parole de se catapulter dans l’Univers pour retomber sur moi.

« Et si ma première journée à l’agence se passe mal? »

« Toc toc toc »

Ça semble avoir fonctionné. J’en suis sortie en un morceau.

Toucher du bois, je le fais depuis que j’ai perdu ma première dent de lait. Avec mes dents d’adulte, je décide enfin de me pencher sur le pourquoi.

Il n’y a pas consensus quant à l’origine de cette superstition, mais une explication semble plus communément acceptée que les autres. La voici :

Selon une croyance païenne, les arbres seraient habités d’esprits. Bons et mauvais.  Toucher un arbre aurait donc deux utilités :

  • Invoquer un esprit bienveillant pour obtenir de la chance.
  • Distraire les esprits maléfiques afin de chasser la malchance.

Je ne sais pas s’il y a des esprits dans ma table de nuit IKEA, mais je vais continuer de la cogner pour me rassurer.

Audrey | Coordonnatrice