Sauvée par la vache folle

christian-bowen-OYUzC-h1glg-unsplashIl était une fois une fille qui n’aimait pas la crème glacée. Comble de malheur, elle habitait Dairyville, la ville où la crème glacée fût inventée. Elle était la seule de tout son village à la détester, peu importe le parfum. Vanille, orange, cornichon ou canneberge… de la saveur la plus classique à la plus exotique, les boules lui roulaient en bouche. Chaque soir, au repas familial, chacun dévorait une grosse portion au dessert, en l’honneur de leur arrière-arrière-arrière-grand-père, inventeur de la crème glacée. Son dégoût quotidien, chaque fois amplifié, finit par se retrouver dans un cauchemar. Des vaches piétinaient son estomac. « Vaches folles! », criait-elle dans son sommeil.

Or, son rêve était prémonitoire. Le lendemain, le maire a tenu une assemblée spéciale pour annoncer que toutes les vaches laitières de Dairyvilleétaient atteintes d’encéphalopathie spongiforme bovine, maladie mieux connue sous le nom de la vache folle. Et Dairyvillen’a plus jamais produit de crème glacée, au grand soulagement de la jeune fille.

Andréa Cerallo | Chargée de projet 

Articles Recommandés
ceci n est pas un mememaurice_eric_acquisition maestro rinaldi_V2