Logo, sexe et tweets

Il semble que les publicitaires et leurs comparses de la blogosphère s’amusent d’un rien et que la Nature ait horreur du vide, à en croire les vives réactions au nouveau logo d’ Airbnb.

Avec un succès phénoménal, Airbnb a cru bon revoir son image de marque. Aussitôt son nouveau logo sorti sur les réseaux sociaux, celui-ci a suscité la controverse. Tout le monde (ou presque) y a vu la représentation d’un sexe féminin. What???

Pour certains, comme l’artiste Brett Domino, ça ressemblerait plutôt à des organes génitaux masculins; il a d’ailleurs composé une chanson à ce sujet. Oreilles sensibles s’abstenir.

Le site Freelancer.com a, quant à lui, lancé un concours visant à revamper le logo, le prix du gagnant étant de 500 $!

Si nous sommes dans un milieu de travail plutôt libéré, mais de là à voir du sexe partout, le raccourci est facile. Si Belo (c’est le nom de ce logo tristement célèbre), qui s’apparente pour moi à la lettre « A », était en fait des organes génitaux stylisés, j’inviterais certains à réviser leurs leçons d’anatomie.

UNE CONTROVERSE BÉNÉFIQUE ?

Depuis sa sortie, certains experts du domaine de la publicité et des communications interrogés s’accordent à dire que tout ce battage médiatique va servir la marque. La marque elle n’a fait aucun commentaire à ce sujet.

Le seul soucis est l’étrange ressemblance avec le logo de la firme Automation Anywhere, les deux compagnies sont d’ailleurs en discussion pour régler le problème.

Finalement, tout ce raffut ne serait-il pas une réelle opération de relation presse bien menée?

Articles Recommandés