L’information n’est pas gratuite

pensez-yIl était une fois une crise dans les médias imprimés. Une autre. Un nouveau chapitre plutôt sombre d’une transformation inévitable. Cette fois, ce sont les journaux régionaux de Capital Média qui risquent de disparaître. Sous la menace, les réactions sont nombreuses. In extremis, le gouvernement offre 5 millions pour aider 6 journaux à survivre quelques mois. Des commerçants locaux se mobilisent pour investir de nouveaux budgets publicitaires. Les gens vont acheter une copie papier au dépanneur. Mais voilà, ce sont des réactions, pas des solutions.

Subvention, publicité, abonnement, quête au lecteur : quelle formule adopter? On s’y perd. Pensez à La Presse+, qui a mis fin aux abonnements pour devenir une publication électronique gratuite, mais qui demande une offrande à la fin de ses articles. Vraiment?

Voici les seuls constats que l’on peut en ce moment :

  1. L’information, ce n’est PAS gratuit.
  2. Les médias locaux sont très importants.

Pensez-y. Biiip.

Roxanne Boucher | Rédactrice agréée, spécialiste en transcréation

Articles Recommandés
20190814_085313-2ceci n est pas un meme