Les Fêtes : Les consommateurs n’attendent plus. Êtes-vous prêts?

Il n’y a que les enfants qui attendent Noël avec anticipation. Les consommateurs eux sont déjà en action.

Selon une étude du site Retailmenot qui regroupe les offres promotionnelles de milliers de détaillants au Canada et aux États-Unis, les ventes de Noël de l’an dernier ont commencé le 1er novembre. Et ce n’est pas tout : la moitié des consommateurs s’attendent à se voir proposer des promotions dès le mois d’octobre. Google affirme de son côté que 48 % des consommateurs ont complété leurs achats avant le Cyber Monday, qui tombe le 30 novembre cette année.

Cependant, malgré cette réalité, les détaillants québécois ne sont pas tous au rendez-vous. Dans son portrait du commerce électronique au Québec, le CEFRIO estime à seulement 14,5 % la proportion de détaillants qui effectuent des ventes en ligne, lesquelles représentent en moyenne 18,3 % de leurs ventes annuelles.

Pourtant, la présence transactionnelle sur Internet est le meilleur rempart des commerçants contre le furetage en magasin ou showrooming, qui transforme les points de vente en salle d’exposition pour Amazon et autres grands détaillants en ligne.

Et le défi n’est pas que technologique. Interrogés sur leur principal défi pour les trois prochaines années, les détaillants en ligne québécois ont mentionné le marketing à 59 %, alors que la technologie elle-même ne compte que pour 25 %.

Le marketing et la publicité jouent donc un rôle crucial, autant dans la rétention des consommateurs contre les détaillants en ligne, que dans l’acquisition de nouveaux clients une fois qu’on a fait le saut.

Comme la télévision n’a pas tué la radio, et qu’Internet n’a pas fait disparaître la télé, le commerce au détail aura toujours sa place. Mais laquelle? Selon emarketer, l’achalandage dans les centres commerciaux américains a chuté de 7 % en décembre dernier par rapport à l’année précédente. Un nouvel équilibre est en train de se créer, mais nul ne sait où il va se situer.

Il fut un temps où, en haute saison, les consommateurs se mettaient en ligne pour entrer dans les magasins. Si vous êtes un détaillant, c’est maintenant à vous de le faire si vous souhaitez les conserver!

Articles Recommandés